Accueil Vie pratique Arrêter la saisie immobilière

Arrêter la saisie immobilière

-

Guide gratuit: 5 méthodes pour arrêter ou éviter la saisie immobilière dans le marché actuel

Dans notre guide gratuit, apprenez comment éviter la saisie immobilière, ralentir ou arrêter la procédure de saisie immobilière, et vos 5 options principales d’évitement de saisie immobilière.  

Après avoir lu notre guide simple à lire de 6 pages, vous saurez :

  • Comment vous pourrez sauver votre crédit pendant la saisie immobilière
  • Les 5 façons dont les banques travaillent en coopération avec les emprunteurs afin de réduire les remboursements et parfois les éliminer complètement (si vous qualifiez)
  • Comment vous mettre en banqueroute (Banque de France) peut limiter vos options, et éviter que la Banque fasse la notification
  • Les 5 méthodes pour arrêter net une saisie immobilière en cours

Une saisie immobilière n’est jamais fun et se termine souvent pas bien. Mais, quand vous avez les bonnes informations en main, connaissez toutes vos options, et pouvez mettre en place un plan intelligent… vos chances de vous sortir d’une situation de saisie immobilière avec le moins de dommages sur long terme augmentent beaucoup.

Téléchargez votre Guide Gratuit en cliquant iciNous vous enverrons le Guide en PDF par mail pour que vous puissiez le lire tranquillement. Vous recevrez aussi d’autres conseils de notre équipe Stop Saisie Immobilière pour vous aider à prendre la meilleure décision possible.

Procédure de saisie immobilière et difficultés engendrées.

La rédaction d’un commandement de payer

Dans un premier temps, l’avocat adresse à l’huissier un commandement de payer qu’il signifie au débiteur. Le commandement de payer vaut saisie du bien. Dès lors, le débiteur ne peut plus le vendre (sauf dans le cadre de la procédure de saisie), ni le donner, ni percevoir des loyers. Le débiteur peut toujours vivre dans le bien saisi, dans l’attente de la vente.

Le commandement de payer prévoit certaines mentions obligatoires, dont l’obligation de payer la somme due dans les 8 jours. Le commandement de payer est publié au service la publicité foncière dans les 2 mois qui suivent sa signification.

Le procès-verbal (PV) de description

Si la somme due n’est pas remboursée, passé le délai de 8 jours, l’huissier de justice chargé de la saisie du bien se rend sur place. Il établit un procès-verbal (PV) de description du bien saisi. Il requiert aussi les services d’un diagnostiqueur. L’huissier peut entrer à l’intérieur du logement en l’absence de son occupant ou s’il refuse de le laisser entrer.

L’assignation à comparaître

Dans les 2 mois qui suivent la publication du commandement de payer au service la publicité foncière, le débiteur est assigné à comparaître par le créancier à une audience d’orientation devant le juge de l’exécution près le Tribunal de Grande Instance de situation du bien.

L’enrôlement de l’assignation au greffe est suivi du dépôt du cahier des conditions de vente. Une dénonciation à créancier inscrit s’avère nécessaire en présence d’autres créanciers inscrits sur le bien.

L’audience d’orientation

Durant l’audience, le juge de l’exécution prend connaissance des remarques et éventuelles contestations des parties. Le débiteur peut demander simplement la vente amiable du bien saisi.

Au terme de l’audience, le juge détermine la suite de la procédure, en autorisant la vente amiable du bien saisi, ou en ordonnant sa vente forcée. Le jugement peut également mettre fin, suspendre ou interrompre la procédure d’exécution.

Le jugement d’orientation est en principe susceptible d’appel dans le délai de quinze jours. Ce jugement est mentionné au service la publicité foncière.

Vente amiable

Demande du débiteur

Le débiteur peut demander au juge de l’exécution la vente amiable du bien sans attendre l’audience d’orientation. Dans ce cas, le débiteur prévient tous les créanciers concernés par la saisie.

À défaut, la demande de vente amiable est faite lors de l’audience d’orientation.

Réponse du juge

L’autorisation de la vente amiable par le juge est obligatoire.

Procédure

Le juge fixe le prix minimum du bien, dans le respect des conditions économiques du marché. Les frais exposés sont à la charge de l’acquéreur.

Il fixe la date de l’audience à venir, qui permettra de faire le point, dans les 4 mois au maximum. Dans l’attente de cette audience, le débiteur doit accomplir les démarches nécessaires à la vente du bien. Durant cette période, le créancier a le droit de demander l’arrêt de la procédure de vente amiable et d’enclencher la procédure de vente forcée du bien.

Lors de l’audience suivante, si le débiteur justifie d’un compromis de vente, un délai de 3 mois supplémentaires est accordé pour conclure l’acte authentique de vente du bien saisi. Au terme de ces 3 mois, si le juge constate que les conditions fixées pour la vente amiable sont remplies, celle-ci est définitive.

Faute d’acquéreur (ou si les conditions fixées par le juge pour la vente ne sont pas remplies), le juge ordonne alors la vente forcée du bien.

En cas de vente du bien

La somme acquittée par l’acquéreur du bien est consignée, pour permettre la répartition des sommes dues au(x) créancier(s).

Vente sur saisie immobilière forcée

Procédure

Le juge fixe la date de l’audience d’adjudication (vente aux enchères) du bien dans un délai compris entre 2 et 4 mois. Durant cette période, l’annonce de la vente forcée fait l’objet de publicité (publication dans des journaux d’annonces légales, affichage d’un avis devant le bien saisi et au greffe…). Cette annonce doit permettre d’informer le plus grand nombre d’enchérisseurs possibles. Le juge fixe la mise à prix du bien.

Visite du bien

Le bien fait l’objet d’une visite sous le contrôle de l’huissier, par des acquéreurs potentiels, à la demande du créancier.

Vente aux enchères

Lors de l’audience d’adjudication, toute enchère est portée par un avocat qui intervient au nom du potentiel acquéreur. La dernière enchère emporte l’adjudication. En cas de défaut d’enchère, le bien est retiré de la vente.

À défaut, le créancier poursuivant sera déclaré d’office adjudicataire pour le montant de la mise à prix. Les frais exposés demeurent alors à la charge du créancier poursuivant.

La surenchère

Toute personne peut faire une surenchère dans les 10 jours suivant l’audience d’adjudication, par l’intermédiaire d’un avocat. Cette surenchère est au minimum égale à 10 % du prix principal de la vente sur saisie immobiliere, et entraîne la fixation d’une audience de surenchère.

Au terme de l’audience d’adjudication (ou de surenchère, si elle a lieu)

Le jugement d’adjudication n’est susceptible d’appel que s’il statue sur une contestation (appel possible dans les 15 jours).

L’acquéreur sur vente forcée doit payer le prix et les frais de la vente (l’état de frais précité) dans un délai de deux mois. À défaut il y a une réitération des enchères.

Procédure de distribution

Après expiration des délais de recours, la somme récoltée au terme de la dernière enchère est répartie entre les créanciers. C’est la procédure de distribution.

Cette procédure diffère dans ses modalités selon qu’il y a un ou plusieurs créanciers. La distribution peut être amiable ou judiciaire.

Si vous voulez en savoir plus sur comment nous pouvons vous aider EN AMONT de la procédure et vendre la maison pré saisie, dans la phase “vente amiable”, n’hésitez pas à nous contacter sur notre numéro avant qu’il ne soit trop tard et que le juge décide de la saisie. 

Appelez nous au 07 63 78 39 24 ou envoyez-nous un message à acheteurdemaisons@gmail.com pour mieux comprendre vos options!

DERNIERS ARTICLES

Devenir propriétaire : étapes essentielles pour acheter un appartement

Devenir propriétaire représente un rêve pour beaucoup de personnes. Ce statut offre de nombreux avantages, tant financiers que personnels. En étant propriétaire, il...

Comment effectuer un bon aménagement intérieur ?

Un cadre de vie sain et bien aménagé est bénéfique pour toute personne qui y passe du temps. L’aménagement intérieur, plus qu’un...

Comprendre et traiter les causes de l’humidité dans une maison

L'humidité dans les habitations est un problème commun mais complexe, pouvant provoquer des dégâts significatifs sur la structure d'une maison, ainsi que des problèmes...

Harmoniser votre espace : intégrer un canapé dans la décoration intérieure

L'intégration d'un canapé dans votre intérieur n'est pas seulement une question de choix de meubles. C'est aussi une manière de fusionner style, confort et fonctionnalité....

Innovation en installation électrique : les gaines thermorétractables

Dans le domaine de l'installation électrique, la protection des câbles revêt une importance capitale. Les câbles électriques sont des composants essentiels qui...

Le guide complet de la pose de carrelage : étapes et conseils essentiels

La pose de carrelage est une étape cruciale dans tout projet de rénovation ou de construction. Bien réalisée, elle peut transformer l'aspect...

Contacter un serrurier pour sécuriser sa maison après un achat : guide pratique

L'achat d'une nouvelle maison est un moment exaltant. Mais il implique également de prendre au sérieux la sécurité de votre nouveau chez-vous....

Rentabiliser les opportunités sur le marché immobilier

L'investissement dans le marché immobilier est depuis longtemps une stratégie privilégiée pour fructifier son capital et assurer des rendements intéressants à long...